Mes macarons à la Une du quotidien Paris-Normandie

A l’occasion du Salon Terroirs et Chocolat d’Evreux, auquel j’ai participé les 12 et 13 mars derniers, le quotidien régional Paris-Normandie est venu m’interviewer. Bref, après la télé avec France 3 et la radio avec France Bleu, mes macarons se sont retrouvés à la Une du quotidien Paris-Normandie.

Oui oui, à la Une du quotidien Paris-Normandie

Le quotidien n’a pas fait les choses à moitié dans son édition du 12 mars 2016. Non seulement, il m’a consacré une page quasiment complète très sympathiquement intitulée « Coques en stock », en référence aux coques des macarons, mais en plus, je suis en couverture. On ne peut pas plus être à la Une!!!

Couverture Paris Normandie

Couverture de l’édition de 12 mars 2016 de Paris-Normandie

Non, la confection des macarons n’est pas réservée à une élite

Vous souvenez-vous du 1er article que j’ai publié sur ce blog? Cliquez sur le lien pour relire cet article. J’expliquais dans cet article que j’avais souhaité lancer ce blog pour rétablir une vérité : la fabrication des macarons est à la portée de tout le monde.

Avez-vous remarqué l’accroche de mon blog? Vous trouvez cette accroche dans le bandeau en haut de chaque page (y compris celle-ci, vous pouvez vérifier!!) : « Recettes, conseils et astuces pour démystifier la confection des macarons« . Ca m’énerve qu’on nous laisse penser que seule une élite peut réaliser des macarons.

Eh bien, je ne vais peut-être pas me faire que des amis, mais je reste dans la ligne éditoriale de mon blog et j’affirme haut et fort dans l’article que me consacre Paris-Normandie que la réalisation de macarons est à la portée de tous.

Vous voulez lire ou relire l’article paru dans Paris Normandie?

Cet article est disponible en ligne sur le site du quotidien en cliquant ici.

Page intérieure Paris Normandie

Page intérieure

Je vais vous épargner un clic!! Voici cet article :

Depuis les années 2000, le macaron a trouvé une place de choix dans les pâtisseries, sur les tables de fête, dans les cocktails… Ce petit gâteau coloré est souvent associé à des maisons parisiennes prestigieuses – Ladurée, Lenôtre, Hermé, Fauchon -, qui ont fait de ce biscuit fourré un produit de luxe vendu parfois plus de 2 € l’unité.

Cet élitisme a le don d’agacer Patricia Bouché, la gérante de la société Aux Saveurs retrouvées, à Buis-sur-Damville. La pâtissière de 43 ans, spécialisée dans la fabrication de macarons, est persuadée que la réalisation de ces gourmandises est à la portée de tous. « Quand je vois certaines recettes présentées dans les livres de cuisine, avec les temps de cuisson précisés, les ingrédients nécessaires, cela ne m’étonne pas que les gens pensent que les macarons sont infaisables », soupire la mère de famille. Qui n’a jamais tenté d’en réaliser soi-même pour finalement constater que la fournée était ratée ?

Patricia Bouché a donc décidé de « démystifier » le macaron : « Ce n’est pas si compliqué. Il suffit de suivre quelques étapes importantes et la réalisation de ce gâteau n’aura plus aucun secret pour vous », promet-elle. La quadragénaire, toujours prompte à rire, sait de quoi elle parle. Il y a encore sept ans, elle ne savait même pas le goût que cela avait. « Je suis tombée dans le macaron à la suite d’un défi lancé par une amie qui venait d’en manger un provenant d’une grande enseigne parisienne. Elle m’a dit ‘‘C’est trop bon mais il paraît que c’est trop dur à faire’’. »

La mère de famille a quitté son job de clown et confectionne aujourd’hui pas moins de 700 à 800 macarons par jour. Ils rencontrent un succès qu’elle n’aurait jamais imaginé. « Le secret, c’est l’amour, lâche-t-elle très sérieusement. Quand on met de l’attention et qu’on prend le temps de bien faire les choses, ils ne peuvent pas être ratés. » En fonction des recettes qu’elle réalise – elle recense jusqu’à 110 parfums sucrés et salés -, Patricia Bouché peut passer entre trois heures et demie et cinq heures à préparer ces gâteaux, véritables joyaux culinaires. Pas avare de conseils, elle ouvre les portes de son laboratoire toutes les semaines à celles et ceux qui veulent s’initier au macaronage.

Au salon Terroirs et chocolat, elle démontrera que tout un chacun peut réussir ces petits gâteaux. Les visiteurs personnaliseront leur macaron et repartiront avec. Seules les meringues ne seront pas fabriquées sur place. Patricia Bouché sera là avec un stock de 200 coques.

Alors, que pensez-vous de cet article? Etes-vous convaincus que tout le monde peut se lancer et réussir à confectionner des macarons?

Vous avez aimé cet article ?

"Téléchargez gratuitement votre guide de démarrage macarons."

Dans ce guide, je vous donne toutes les infos pour réussir à tous les coups la confection de vos premiers macarons :

  • Le matériel nécessaire
  • Des trucs et des astuces indispensables
  • 3 recettes de macarons faciles
Vos données resteront confidentielles et aucun mail non sollicité ne vous sera envoyé.
Ce contenu a été publié dans Médias, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *